Lampes basse consommation

Quelles lampes doivent être recyclées et pourquoi ?

Par lampe, il faut comprendre toute source lumineuse à l’exception des ampoules à filament. Il s’agit principalement des tubes fluorescents dits “néons” et des lampes fluocompactes dites “basse consommation”. Ces lampes contiennent du mercure, substance présente en infime quantité mais néanmoins dangereuse. En fin de vie, elles nécessitent donc un traitement spécifique et ne doivent pas être jetées avec les autres déchets. Pour les recycler, vous pouvez les déposer en déchetterie ou dans les grands magasins.  Les ampoules “classiques” à filament (incandescence et halogène) peuvent quant à elles être éliminées avec les ordures ménagères.

Que deviennent nos lampes et quel est le bénéfice environnemental de leur recyclage ?

Si l’utilisation de lampes à économie d’énergie est recommandée dans la lutte contre le réchauffement climatique (elles consomment 5 fois moins d’énergie et durent 10 fois plus longtemps que les ampoules à filament), la démarche environnementale n’est complète que si elles sont recyclées. 93 % du poids de leurs composants sont réutilisés. Le verre récupéré permet de faire de nouveaux “néons”, des abrasifs ou de la céramique ; le métal et le mercure sont également totalement réutilisés. Ainsi, tout risque de pollution est écarté et les ressources naturelles sont préservées. Le recyclage permet aussi des économies d’énergie (énergie nécessaire à l’extraction du sable et à sa fusion) et la réduction des émissions de CO2 : 1 tonne de débris de verre utilisée permet d’éviter le rejet de 500 kg de CO2 en moyenne, soit l’équivalent des dépenses énergétiques de l’habitat d’un français durant une année (chauffage, électricité, etc.).

En savoir plus...

Rendez-vous sur la filière d’élimination des lampes usagées : www.recylum.com

 

lampes

Imprimer E-mail